livrell

samedi

LES GENRES LITTERAIRES ROMANESQUES

1) Définition

Le roman est une oeuvre d'imagination en prose, assez longue, qui fait vivre des personnages présentés comme réels. Le roman, récit en langue romane, apparaît au milieu du XIIe siècle. C'est alors un long récit en vers (octosyllabe) lu par les jongleurs, surtout dans les cours princières. Les textes seront ensuite réécrits en prose, dès le XIIe siècle et commenceront à toucher tous les publics avec l'invention de l'imprimerie, puis grâce au colportage. Peu à peu, ce genre s'est développé jusqu'à devenir le plus répandu et le plus diversifié.

2) Les différents types de Romans

Ces types de romans, présentés dans la mesure du possible chronologiquement, peuvent coexister dans une même oeuvre.

A) Le roman courtois (XIIe siècle)

Il présente des héros vaillants dont les prouesses ne sont récompensées ni par l'argent ni par le pouvoir mais par l'amour d'une dame.

B) Le roman de chevalerie

1. Traduction des chansons de geste ou écrit directement en prose, le roman de chevalerie connaît une grande vogue jusqu'au XVIe siècle.

2. Dès le Moyen Âge, les romans de chevalerie sont parodiés dans des romans burlesques qui, tout en faisant rire le lecteur, développent certaines idées morales ou philosophiques.

3. Le roman de chevalerie connaît un renouveau de popularité à l'époque romantique.

4. Au XIXe siècle se développe une autre forme de roman d'aventures héroïques mettant en scène non des chevaliers du Moyen Âge, mais des héros vaillants des XVIIe et XVIIIe siècles : c'est le roman de cape et d'épée.

C) Le roman précieux (XVIIe siècle)

Inspiré des romans courtois et des romans de chevalerie, c'est un long récit d'aventures héroïques et sentimentales dans un décor pastoral.

D) Le roman picaresque

1. Né en Espagne au XVIe siècle, il met en scène des héros, souvent d'origine populaire, qui rencontrent toutes sortes d'aventures au cours d'un long voyage.

2. Le roman picaresque a évolué au cours des siècles vers le roman d'aventures où l'intrigue repose sur de multiples péripéties et où tous les héros se trouvent confrontés à toutes sortes de difficultés avant de parvenir au bout de leur quête.

E) Le roman psychologique

Apparu au XVIIe siècle, ce type de roman, tout en développant une intrigue plus ou moins importante, décrit avec beaucoup de minutie les émotions, les sentiments, l'évolution psychologique des héros.

F) Le roman par lettres (roman épistolaire)

Dans ce type de roman, l'intrigue évolue par le biais de l'échange d'une correspondance fictive entre les personnages. Le roman par lettres se développe particulièrement au XVIIIe siècle.

G) Le roman historique

Né avec le roman, il n'a cessé de se développer au cours des siècles. D'abord réservé au public aristocratique, il a gagné progressivement le grand public où il est toujours particulièrement apprécié. Ce type de roman met en scène des lieux, des événements et des personnages historiques. La part de vérité historique et de fiction est très variable selon les romans.

H) Le roman noir

1. Né en Angleterre à la fin du XVIIIe siècle, le roman noir peuple des paysages romantiques (châteaux, ruines, forêts, monastères...) de fantômes, brigands, vampires... Il doit faire naître l'horreur et l'épouvante chez le lecteur.

2. Proche du roman noir, le roman fantastique, qui présente des événements apparemment surnaturels, vise moins à effrayer le lecteur qu'à le troubler.

I) Le roman-feuilleton

1. Souvent très long, il apparaît avec le développement de la presse au XIXe siècle. Il paraît par fragments dans un journal. C'est cette forme de publication qui est à l'origine d'un genre littéraire spécifique : nombreux personnages, multiples péripéties et rebondissements (chaque épisode doit tenir le lecteur en haleine), écriture souvent rapide et parfois négligée... Il faut savoir cependant que certains grands romans du XIXe siècle ont d'abord été diffusés de cette manière.

2. Autre long roman, le roman-fleuve se déroule sur plusieurs générations de personnages (saga) et brosse le tableau de toute une époque.

J) Le roman policier

Né au milieu du XIXe siècle, en Angleterre et aux États-unis, c'est une forme de roman dont la popularité n'a cessé de croître et qui s'affirme de plus en plus comme un genre littéraire à part entière, bien que la production, très abondante, soit de qualité inégale. Le roman policier, à l'origine, faisait appel à la sagacité du lecteur pour résoudre une affaire mystérieuse ou une intrigue criminelle. Le roman policier moderne ne repose plus forcément sur une énigme, bien qu'il s'appuie toujours sur la lutte entre le bien et le mal.
Une des variantes du roman policier est au XXe siècle le roman d'espionnage.

K) Le roman d'anticipation

Né également à la fin du XVIIIe siècle, le roman d'anticipation a connu une évolution assez semblable à celle du roman policier. Fondé sur des données plus ou moins scientifiques (science-fiction), le récit se place dans le futur lointain, présenté comme vraisemblable. Parfois le roman présente un monde imaginaire à l'articulation entre le roman traditionnel et la science-fiction (Héroï-fantaisy).

3) Les genres associés

A) Le conte

Apparu dès l'Antiquité, c'est un récit, souvent assez court, et généralement écrit en prose, qui relate des événements imaginaires, présentés comme tels.

1. Le fabliau était au Moyen Âge (XIIIe et XIVe siècle) un petit récit, en octosyllabe, franchement comique et à valeur moralisante.

2. Le conte fantastique introduit des événements imaginaires, inexplicables, dans une intrigue donnée comme réelle.

3. Le conte de fées est un récit à valeur souvent moralisante qui crée un monde merveilleux en introduisant des héros ou des personnages dotés de pouvoirs surnaturels (fées, sorcières, ogres...).

4. Le conte philosophique est un récit d'imagination destiné à illustrer, à démontrer, et parfois à tourner en ridicule, certaines théories philosophiques.

5. Le conte populaire est un récit oral, sans intention littéraire, dont les événements sont imaginaires et les personnages conventionnels. De nombreux contes populaires ont été rassemblés et conservés par écrit. D'autres ont inspiré des auteurs qui leur ont donné une forme littéraire.

B) La légende

Les légendes, à l'origine, constituaient un livre relatant la vie des saints. Chaque épisode était lu, jour après jour, à date fixe, pendant toute l'année. On entend aujourd'hui par légende le récit merveilleux d'un événement historique ou divin, transmis oralement dans les classes populaires. Ce récit s'appuie en principe sur une réalité historique.

C) La nouvelle

Née au XIVe siècle sous l'influence italienne, la nouvelle est un récit généralement bref, présentant une seule action conduite par des personnages peu nombreux, souvent schématiques ou représentatifs d'un trait de caractère, d'une catégorie sociale...

0 commentaires:

Enregistrer un commentaire

Abonnement Publier les commentaires [Atom]

<< Accueil